Philippe BLOT-LEFEVRE Bio tout sourir x900-MD

Philippe BLOT-LEFEVRE

  • Serial entrepreneur
  • Risk Management
  • Tutorat et coaching
  • Formation
  • Conférence
  • Supra-communication
  • Géométrie du Sens
  • Tierce confiance digitale
  • Élévation du niveau de conscience dans l’entreprise
  • RSE (Renouveau du Sens dans l’Entreprise) et ISR (Investissement Socialement Responsable)

Biographie

  • Conférencier professionnel Labellisé AFCP  et GSF (CE, Inde,  Maroc, Monaco, Pérou, Suisse, Tunisie, USA,…) Philippe Blot-Lefevre est spécialiste de l’élévation du niveau de conscience des individus et des organisations. (Français et anglais)
  • Fondateur de l’Académie du Sens (Association à but non lucratif) pour labelliser l’intégrité managériale et l’harmocratie (développement économique par l’harmonie).
  • Entrepreneur-photographe dès 17 ans et diplômé de l’IDRAC Business School, Philippe fait une première carrière de Risk-Manager. Il se remet en jeu et participe à la refondation de « Concept »: croissance de 8 à 4800 salariés en 5 ans comme éditeur d’informatique financière et de gestion (la Consolidation des comptes de groupes), d’intelligence artificielle (IA) et sa spécialité d’organisateur de la confiance numérique et les réseaux sociaux.
  • En 2006, Philippe prend conscience des dérives sociétales. Il se consacre aux individus sujets au burnout. La tête pleine du « science sans conscience n’est que ruine de l’âme» de Rabelais, il prend le chemin de Compostelle. C’est en slasher qu’il réapparaît deux ans plus tard sur la scène professionnelle, comme paysagiste avec Le Ciel Pour Toit et comme coach avec Executive-Coach. Chercheur dont l’ouvrage est référencé par l’UNESCO-Library  pour ses rapprochements entre la Géométrie Sacrée et les neurosciences, il travaille à la supra-communication : « La forme est le média du Sens».
  • Enseignant à l’Université de La Rochelle et à l’INHESJ. Philippe est membre de la SGDL (Société des Gens De Lettres) , de l’AFCP (Association Française des Conférenciers Professionnels), d’Innocherche et de l’EBTS.
Bibliographie